Les autres philosophes | Philosophie pour enfants ou adultes
Les autres philosophes développe la pratique de la philosophie pour enfants (à partir de 7 ans) et pour adultes depuis 2008. De 2010 à 2018 Les autres philosophes est reconnue association éducative complémentaire de l'enseignement public. Nos ateliers philosophie pour enfants ou pour adultes inspirés des Dialogues socratiques de Platon et de la tradition dialectique et logique sont conçus et animés par un philosophe, diplômé Master en Philosophie de l'Université Clermont Auvergne en 2005, Mathieu Sourdeix. Depuis 2013 ses recherches portent sur la Métaphysique et la Logique : antique, médiévale et moderne. Il est membre de l'ICPIC (International Council of Philosophical Inquiry with Children) et de SOPHIA (European Foundation for the Advancement of Doing Philosophy with Children).

Réunissant différents participants unis par le plaisir de penser, de se questionner, de dialoguer et de s'aventurer ensemble dans une enquête philosophique, l'atelier philosophie permet notamment d’exercer et de cultiver les trois principales opérations logiques, pensées et cultivées dans toute la tradition dialectique et logique antique, médiévale et moderne :

Concevoir
des concepts

c'est-à-dire les termes universels
en lesquels le sens et la pensée,
c'est-à-dire le logique
se conçoit et se comprend,
et en lesquels l'analyse logique
d'un argument ou d'une proposition
se termine.

Juger
c’est-à-dire le mouvement logique
par lequel les concepts
se composent et se divisent
en une proposition,
affirmative ou négative,
universelle, particulière ou singulière,
nécessaire ou contingente, analytique ou synthétique,
en laquelle un prédicat s'unit à un sujet,
comme genre, espèce, différence ou accident.

Argumenter
c'est-à-dire le mouvement logique
par lequel différentes propositions
se composent et se décomposent
en un raisonnement,
composé de deux prémisses
et d'une conséquence.














Ces opérations logiques en impliquent d'autres, notamment la définition, la division et l'analyse logiques. Le caractère critique de ces trois opérations et attitudes intellectuelles incarne l'esprit dans lequel un dialogue philosophique s'aventure méthodiquement dans un questionnement philosophique, où questions & réponses, objections & réponses argumentées, s'ensuivent logiquement les unes des autres.

Rosace médiévale des 19 modes et des 3 figures médiévaux des syllogismes, figurant dans un manuscrit latin du XVᵉ siècle des Petites Sommes de logique (c. 1230–45) de Pierre d’Espagne. Les Petites Sommes de logique sont le manuel de base de l'étude de la Logique quatre siècles durant. Source : BnF, mss latin 14716, f.63. Reproduction : Mathieu Sourdeix.

La culture de ces différentes opérations logiques s'inscrit dans l’éveil à une culture du questionnement, du dialogue philosophique, de la joie et de l’audace de penser par soi-même — « Sapere aude ! Aie le courage d'user de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières. », Emmanuel Kant, Réponse à la question : Qu’est-ce que les Lumières ? —, et dans la rencontre et la découverte des autres philosophes de la grande tradition philosophique.

Le philosophe animant le dialogue philosophique conduit et accompagne l'approfondissement commun et l'appropriation individuelle du questionnement. Il soutient et facilite la recherche et l'élaboration de la définition, de l'analyse et de la division conceptuelles, favorise l'argumentation, l'articulation des différentes réflexions, soulève et pose des problèmes, veille à l'écoute à la participation de chacun.

Notre proposons également aux enseignants du primaire et du secondaire des ateliers philosophie originaux conçus par Les autres philosophes. Vous trouverez une présentation de quelques unes de ces propositions d'interventions dans votre classe dans la rubrique Questions.

Des sessions de formation ponctuelles ou régulières à l'animation d'ateliers philosophie pour enfants à destination des professeurs du primaire et du secondaire vous permettent de découvrir tout le potentiel et les richesses de la pratique de la philosophie avec les enfants pour vous et les élèves de votre classe, de bénéficier de l'accompagnement, des conseils et de l'expérience pratique et théorique d'un philosophe, de participer à des ateliers, de vous exercer et de vous perfectionner en matière dialectique et logique, et de rencontrer d'autres praticiens débutants ou expérimentés et d'échanger avec eux sur leurs expériences et leurs pratiques.

Qu'est-ce qu'un dialogue philosophique ?

Socrate
Et penser, est-ce la même chose que moi que tu appelles ainsi ?

Théétète
Qu'est-ce que tu appelles penser ?

Socrate
Un dialogue que l'âme poursuit avec elle-même sur ce qu'elle examine. À vrai dire c'est à la façon d'un ignorant que je te présente cela. Une âme qui pense, en effet, ne m'apparaît faire rien d'autre que dialoguer, se posant à elle-même des questions et se répondant par elle-même, tantôt acquiesçant et tantôt n'acquiesçant pas […] Et toi, qu'appelles-tu penser ?

Platon, Théétète, 189e4 - 190a7

Que signifie dialoguer ? Que signifie comprendre ou concevoir la dialectique ? Comprendre quel est le sens des principaux mouvements dialectiques ou logiques de la pensée, c'est-à-dire concevoir leurs enchaînements logiques les uns avec les autres, concevoir la nécessité qui les conçoit, les traverse et les unit : concevoir le concept de la dialectique.

  • L'engendrement & l'enchaînement dialectique des questions & des réponses (διὰ λόγων, dialectique au sens où la pensée se meut par et à travers la question & la réponse de la parole), dont le principe logique est, en plusieurs sens, la contradiction :
      ● Par le partage – union et division – de la parole dans le dialogue contradictoire de la question et de la réponse : une réponse est le dépassement (Aufhebung) d'une question, sa contra-diction, le mouvement dialectique par lequel la question se nie (une réponse n'est pas sa question) & s'affirme (une réponse est sa question répondue) en sa réponse, qui se nie & s'affirme en sa mise en question, etc.
      ● Par le partage – union et division – de la parole dans le dialogue contradictoire du pro et contra par lequel le vrai se départage du faux.
      L'impossibilité logique de concevoir la question et la réponse suivante sans et avant de concevoir la question et la réponse préalable, la nécessité logique de l'enchaînement dialectique des questions et des réponses.
      ● La contradiction est aussi le principe logique de l'exercice dialectique de se questionner et se répondre – par et à soi et les uns aux autres – au sens où se questionner et se répondre nécessite de questionner et répondre par oui et par non, par l'affirmation et par la négation.

  • La division logique du logique (Διαίρεσις, la diérèse socratique, la division des genres selon leurs espèces), dont le principe logique est la contradiction (de l'un et du multiple, du même et de l'autre) : division de l'un (le genre) dans le multiple (ses espèces) et réunion du multiple (les espèces) dans l'unité (de leur genre commun).
    Division logique du sujet, du prédicat et de la copule, division logique des cinq prédicables ou prédicaments (le genre, l'espèce, la différence, le propre, l'accident), division logique des dix catégories, prédicaments ou genres suprêmes (la substance ou l'essence d'une part, les neufs espèces de l'accident de l'autre), division logique de l'affirmation et de la négation, division logique du vrai et (à partir) du faux, division logique de la vérité en vérité de raison ou vérité nécessaire et vérité de fait ou vérité contingente, division logique de l'impossible et du nécessaire, etc.

  • La définition logique du logique (διὰ λόγων, dialectique au sens où la pensée se meut vers et à travers la définition, λόγος), dont le principe logique est la contradiction :
    La définition se définit comme ce en quoi – la conception, au double sens du mouvement logique et de son résultat : le concept – l'essence d'une chose est conçue, dans l'unité de son genre et sa différence spécifique. La définition se définit donc comme : le rassemblement de la division logique (des genres selon leurs espèces).

  • La démonstration logique du logique (διὰ λόγων, dialectique au sens où la pensée se meut par le raisonnement, notamment le syllogisme, et la rationalité), dont le principe logique est, en plusieurs sens, la contradiction :
      ● Le mouvement logique du raisonnement est contradictoire au sens où il est à la fois réfutation (l'ἔλεγχος, l'elenchos socratique) du faux – y compris des faux présupposés – et démonstration du vrai.
      ● Le principe logique de la réfutation du faux (l'ἔλεγχος, l'elenchos socratique) est la contradiction parce qu'elle procède par la mise en contradiction avec soi-même.
      ● Le principe logique de la démonstration du vrai est la contradiction parce qu'une pensée ne démontre sa vérité que dans sa confrontation avec sa contradictoire par laquelle la vérité surmonte la contradiction.
      ● La contradiction est le principe logique de la démonstration au sens où l'exercice dialectique se définit comme celui d'examiner quelles conséquences résultent de deux hypothèses contradictoires.
      ● Est fausse l'implication dont la contradictoire du conséquent ne contredit pas l'antécédent, est vraie l'implication dont la contradictoire du conséquent contredit l'antécédent.

  • L'analyse ou résolution logique du logique, jusqu'à l'élévation aux premiers principes anhypothétiques de la pensée ou du sens, dont le principe des principes logiques est la contradiction :
    Quel est le premier principe dialectique en lequel s'analyse la dialectique de la pensée telle qu'elle est conçue par Socrate ? Savoir ne pas savoir (la contradiction ou l'ironie socratique). La science de l'ignorance.

  • Que signifie dialoguer ? Se mettre, ensemble, à faire quelque chose d'absolument inouï : parler. Écouter, et être écouté. Questionner, et être questionné. Répondre, et recevoir une réponse.

    Écouter, avec la plus grande et la plus fine attention, ce que chacun dit. Écouter les mots et les concepts dans lesquels chacun parle, pense, se pose une question et y répond. Écouter la manière dont ce que chacun dit répond à ce que chacun dit et le questionne. Ralentir la pensée, penser lentement, selon la lenteur nécessaire. S'orienter dans la pensée, selon un ordre logique où questions & réponses, objections & réponses argumentées, s'ensuivent logiquement les unes des autres.

    Questionner, du mieux possible, ce que chacun dit. Demander un exemple ou un contre-exemple. Demander une explication. Demander une question. Poser un problème. Demander une hypothèse. Demander une conséquence logique. Demander une réponse ou une question alternative. Identifier et poser les questions que soulève ce que chacun dit. Identifier les concepts explicites et implicites, identifier des confusions conceptuelles et distinguer des concepts. Concevoir un concept et l'analyser. Demander une définition. Compléter une définition incomplète. Demander un argument ou une objection, un raisonnement, une démonstration ou une réfutation. Reconstituer, compléter un raisonnement incomplètement composé. Composer un raisonnement complet. Analyser un raisonnement. Identifier un sophisme, une inconséquence logique dans un raisonnement. Argumenter une contradiction logique.

    Un dialogue philosophique est le mouvement par lequel s'interroger et se répondre s'unissent en un seul et même mouvement et où ce qui se pose la question et ce qui y répond est un seul et même mouvement : l’intelligence. Le mot latin intelligence est la traduction littérale du mot grec dialogue. Les deux mots nomment le mouvement qui, à travers (δια) ou entre (inter) une multitude de paroles, cherche à recueillir (λέγειν, legere), à discerner leurs sens. Dialoguer est le mouvement même de l'intelligence, sa vie, par laquelle la pensée se remet elle-même en question.
    Si la philosophie s'incarne dans les Dialogues socratiques, c'est parce que la philosophie elle-même est un dialogue, dans lequel tous les philosophes se questionnent et se répondent. Se poser une question philosophique signifie toujours rencontrer et découvrir les autres philosophes, dialoguer, implicitement ou ouvertement, avec les autres philosophes de la grande tradition philosophique :


    Pierre Abélard
    Adam de Balsham Albéric de Paris Albert de Saxe
    Albert le Grand Abū Nasr al-Fārābī Najm al-Dīn al-Kātibī
    Abū Yūsuf Yaʿqūb ibn Ishāq al-Kindī Alexandre d'Aphrodise
    Ammonius Anselme de Cantorbéry Antipater de Tarse Archédème
    Thomas d'Aquin Aristote Antoine Arnauld Augustin d'Hippone
    Averroès Avicenne Roger Bacon Simone de Beauvoir Henri Bergson
    Boèce Bernard Bolzano Bonaventure de Bagnoregio George Boole
    Franz Brentano Jean Buridan Gauthier Burley Judith Butler
    Lewis Carroll
    Pedro de Castrovol David Chalmers Guillaume de Champeaux Chrysippe
    Marcus Tullius Cicéron Johannes Clauberg Gilles Deleuze Jacques Derrida
    René Descartes Diogène de Sinope Jean Duns Scot
    Épictète Pedro da Fonseca Michel Foucault
    Gottlob Frege Garland de Besançon Gilbert de Poitiers Georg W. F. Hegel
    Martin Heidegger Henri de Gand Héraclite Edmund Husserl Luce Irigaray Frank Jackson Hans Jonas Joachim Jungius Emmanuel Kant Saul Kripke Lambert d'Auxerre Gottfried Wilhelm Leibniz
    Joseph Levine John Locke Nicolas Malebranche Marc Aurèle Robert de Melun Maurice Merleau-Ponty
    Nicolas de Paris Pierre Nicole Friedrich Nietzsche Guillaume d'Ockham
    Gérard Odon Jerónimo Pardo Parménide Pierre d'Espagne Platon Plotin
    Porphyre François Poullain de La Barre Proclus Hilary Putnam Pierre de La Ramée
    Roscelin de Compiègne Jean-Jacques Rousseau Antonio Rubio Jean de Saint Thomas
    Jean de Salisbury John Searle Guillaume de Sherwood
    Mullā Sadrā Shīrāzī Juan Martínez Silíceo Simon de Faversham Simplicius
    Socrate Domingo de Soto Baruch Spinoza Francisco Suárez
    Lorenzo Valla Paul de Venise Mary Wollstonecraft
    Giacomo Zabarella Zénon de Citium
    Zénon d'Élée

    Les autres philosophes en chiffres



    12
    années d'existence


    1 505
    ateliers philosophie pour enfants
    6 044
    enfants






    593
    ateliers philosophie
    à l'École élémentaire
    375
    ateliers philosophie
    au Collège
    274
    ateliers philosophie
    au Lycée
    165
    ateliers philosophie
    en Bibliothèque






    43
    Écoles élémentaires
    15
    Collèges
    8
    Lycées Professionnels
    34
    Bibliothèques





    113
    heures de
    formation en philosophie pour enfants
    200
    ateliers philosophie pour adultes
    en Bibliothèque






    Pour parler ensemble de la création d'un projet,
    contactez-nous au

    0786 117 637
    ou par mail !

    Chiffres à jour au 2.4.2021

    Qu'est-ce que la Philosophie pour Enfants ?

    La philosophie pour enfants (Philosophy for Children, P4C, ou Philosophy with Children) se développe et s'enrichit depuis une cinquantaine d'années dans plus d'une soixantaine de pays : au Royaume-Uni, The Philosophy Foundation, fondée par Emma et Peter Worley, et SAPERE (Society for Advancing Philosophical Enquiry and Reflection in Education), créée en 1992 suite à l'intérêt suscité par le documentaire Socrates for six years olds diffusé en 1990 par la BBC, promeuvent le développement de la philosophie pour enfants ; au Brésil, sous l'impulsion du Centro Brasileiro de Filosofia para Crianças (CBFC), plus de 200 000 enfants bénéficient du programme de philosophie pour enfants dans 600 écoles du pays ; aux États-Unis, les travaux précurseurs du philosophe américain Matthew Lipman en 1969 et la création de l'Institute for the Advancement of Philosophy for Children (IAPC) en 1974 ont conduit en 1985 à la création d'une association internationale, l'International Council of Philosophical Inquiry with Children (ICPIC), qui contribue à l'essor international des pratiques philosophiques avec les enfants ; en Espagne, le programme Filosofía 3/18 du GrupIREF (Grup d’Innovació i Recerca per a l´Ensenyament de la Filosofía) se développe depuis 25 ans ; au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Autriche, en Allemagne, en Suisse, en Finlande, au Danemark, en Hollande, ou encore en France.

    La philosophie dès l'enfance, un reportage d'euronews sur l'action du Centre de Philosophie pour Enfants d'Hawaï et de Sara Goering à Seattle :


    En 2007, l'Unesco lançait une grande enquête internationale consacrée à la Philosophie pour enfants, La Philosophie, une École de la Liberté. Enseignement de la philosophie et apprentissage du philosopher : État des lieux et regards pour l'avenir, recommandant «de développer des activités philosophiques avec les enfants dès l'école primaire.»
    À l'occasion de la Journée mondiale de la philosophie les Rencontres internationales sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques se tiennent chaque année au siège parisien de l'Unesco. En 2008 et 2009 Les autres philosophes était présente pour assister à trois tables rondes ainsi qu'à un atelier philosophie pour enfants, Qu'est-ce que la justice ?, animé par Michel Tozzi. La première table ronde, Philosopher avec les enfants : tour d’horizon international, présentait un aperçu de l’état actuel des pratiques de philosophie avec les enfants dans le monde et de leur institutionnalisation, en particulier en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et au Canada. La seconde table ronde, Philosopher avec les enfants : quelles méthodes pour quels apports ?, a permis aux participants de présenter ce qui rapproche et ce qui distingue les différentes méthodes adoptées en matière de philosophie avec les enfants. La troisième table ronde, Philosophie avec les enfants et littérature de jeunesse, était quant à elle consacrée à la question Pourquoi et comment écrire des ouvrages philosophiques pour les enfants ?

    Documentaire réalisé par Julia Reihs sur l'Oaxaca Philosophy for Children Initiative (Mexique) @OaxacaP4C fondée en 2011 par Ami Reed-Sandoval:


    Amy Reed-Sandoval, professeure assistante à l'Université du Texas d'El Paso, est la productrice exécutive du documentaire Philosophy for Children in the Borderlands financé par l'American Philosophical Association. « Un des principaux objectifs de ce documentaire est d'explorer les manières dont les contextes sociaux, linguistiques, politiques et historiques de la frontière américano-mexicaine — en particulier la région d'El Paso et la ville de Juarez — influent les types de questions philosophiques auxquelles les enfants locaux et les partenaires des communautés cherchent à répondre » dit Reed-Sandoval. « Nous espérions aussi mettre en évidence la nécessité d'une réforme éducative. Les enfants des confins soulèvent de fascinantes et importantes questions philosophiques, et méritent des opportunités d'explorer les plus importantes questions de la vie comme une part régulière de leur apprentissage. »
    Reed-Sandoval commença le programme de Philosophie pour Enfants des deux côtés de la frontière en 2014, travaillant avec des enfants de la ville de Juarez, Mexico et El Paso. Des étudiants de l'Université du Texas d'El Paso y ont aussi participé. Ils ont reçu une formation méthodologique en Philosophie pour Enfants (comprenant que chaque personne — y compris chaque enfant — est une philosophe par nature) et utilisent à présent cette formation afin d'engager des dialogues philosophiques ouverts avec les enfants et les jeunes locaux. Les partenaires de la communauté d'El Paso tels que Aliviane Inc., La Mujer Obrera/Rayito de Sol Daycare et le Learning Center, la Austin High School, le YWCA ainsi que la Bibliothèque Indépendante Ma'Juana de la ville de Juarez au Mexique ont été impliqués, permettant aux étudiants de l'Université du Texas d'El Paso de travailler avec les enfants qui leur sont confiés :



    Études scientifiques

    La Philosophie pour les enfants, Réunion d’Experts 26-27 mars 1998 / Philosophy For Children, Meeting of Experts 26-27 March 1998, Division de la Philosophie et de l’Éthique - UNESCO.

    Evaluating the Effects of Philosophical Enquiry in a Secondary School,
    Steve Williams, 1993. The Village Community School Philosophy for Children Project

    The effects of a teacher development programme based on Philosophy for Children,
    Anthony Francis Roberts, University of the Western Cape, 2006.

    Benefits of Collaborative Philosophical Inquiry in Schools,
    Stephan Millett & Alan Tapper, 2011.

    The International Council of Philosophical Inquiry with Children (ICPIC) 2013 Conference in Cape Town.

    The Long-term Impact of Philosophy for Children: A Longitudinal Study (Preliminary Results),
    Roberto Colom, Félix García Moriyón, Carmen Magro, and Elena Morilla, 2014.

    The Impact of Communal Philosophical Questions in School,
    Vida Molavi, Farzaneh Shams Far, 2015.

    Philosophy for Children, Evaluation report and Executive summary July 2015,
    Stephen Gorard, Nadia Siddiqui and Beng Huat See (Durham University), The Education Endowment Foundation, 2015.

    What we know about research in Philosophy for Children, Résumé de 103 recherches en philosophie pour enfants,
    Esther Cebas et Félix García Moriyón, 2015.

    Socrates in the schools: Gains at three-year follow-up,
    Frank Fair, Lory E Haas, Carol Gardosik, Daphne Johnson, Debra Price et Olena Leipnik, Journal of Philosophy in Schools 2(2), 2015.

    Philosopher avec les enfants : enquête théorique et expérimentale sur une pratique de l'ouverture d'esprit
    Thèse de Johanna Hawken, 2016.

    Philosophical Inquiry with Children: The Development of an Inquiring Society in Australia
    Edited by Gilbert Burgh and Simone Thornton, 2018.

    Teaching critical thinking and metacognitive skills through philosophical enquiry. A practitioner's report on experiments in the classroom
    Emma & Peter Worley, Childhood & Philosophy, 2019.