Association Les autres philosophes | Philosophie pour enfants ou adultes: ­

­

Est-ce qu'une Chimère vrombissant dans le vide
peut manger des intentions secondes ?

Enquête logique sur l'impossible et le sens

À maman, Nadine Sourdeix, 1955–2018

« Il trouva la bibliothèque de Saint-Victor fort magnifique, mêmement quelques-uns des livres qu'il y trouva desquels s'ensuit le répertoire, et primo : […] Quæstio subtillissima : utrum Chimera in vacuo bombinans possit comedere secundas intentiones, et fuit debatuta per decem hebdomadas in concilio Constancii. »
Rabelais, Pantagruel
Chimère logique médiévale, dont la queue de dragon végétale figure la division de la supposition des termes (personnelle, matérielle, etc.). Auteur anonyme, 1980.
Source, histoire et analyse logique : Paul Vincent Spade's website


Argumentaire
L'argumentaire de ce projet original d'ateliers philosophie pour enfants créé pour la Fête de la science du 6 au 14 octobre 2018 est actuellement en cours d'écriture :

Où est la Chimère ? Et de quoi parle-t-elle ? Vrombissant dans le vide entre quelles anciennes questions logiques et métaphysiques ? Quelles intentions secondes peut-elle manger ? Pourquoi ? Et quelles intentions secondes ne peuvent être mangées par une Chimère ?
Où est la Chimère, le fantastique personnage conceptuel de la Logique, des méandres de la longue et mystérieuse histoire de la Logique ? Quelque part aux confins de la question du sens, de l'être et du néant, du vrai et du faux, quelque part entre la question de l'impossible, du contradictoire ou de la contradiction, la question de la référence vide – Pour quelle réalité le terme « Chimère » suppose-t-il ? À quoi fait-il référence ? Ou bien : Qu'est-ce que ça signifie, rien ?, comme se le demandent déjà Augustin d'Hippone et son fils Adéodat dans le dialogue Du Maître, Anselme de Cantorbéry dans son dialogue sur La chute du diable ou un enfant –, la question du triangle sémantique des mots, des concepts – ou des idées ? –, et des choses – ou des objets ? ...ou des sujets ?... –, la question de la différence entre chose réelle et chose mentale, et la question de la réalité des êtres de raison et des intentions secondes ou des concepts de concepts.

Est-ce qu'une Chimère vrombissant dans le vide peut manger des intentions secondes ? est une fantastique question philosophique : absurde et pleine de sens, pince-sans-rire et sérieuse, drôle et inquiétante, impossible et nécessaire, enfantine et adulte, souriante et grimaçante, légère et vertigineuse, ironique, grotesque et révérencieuse envers la logique et son histoire dont elle est le propre fruit.


Choix de lectures philosophiques
Augustin d'Hippone, Le Maître
Anselme de Cantorbéry, La chute du diable
Jean Buridan, Questions sur le Peri hermeneias, Livre 1, Question 2 : Tout nom signifie-t-il quelque chose ? dans Questions sur l'Art ancien
Jorge Luis Borges, Le livre des êtres imaginaires
Alain de Libera, La référence vide. Théories de la proposition ; L'archéologie philosophique. Séminaire du Collège de France 2013–2014, 19 juin et 26 juin 2014
Sten Ebbesen, The Chimera's Diary, dans Simo Knuuttila et Jaakko Hintikka (ed.), The Logic of Being
Earline Jennifer Ashworth, Chimeras and Imaginary Objects: A Study in the post-medieval Theory of Signification
Marie-Luce Demonet, Les êtres de raison, ou les modes d'être de la littérature
Jacques Bouveresse, Dire et ne rien dire : L'illogisme, l'impossibilité et le non-sens
Manuel García-Carpintero and Genoveva Martí (ed.), Empty Representations: Reference & Non-Existence
Mark Jago, The Impossible: An Essay on Hyperintensionality