Association Les autres philosophes | Philosophie pour enfants ou adultes: Penser, à la folie

Penser, à la folie

« Or le recours à l’hypothèse du Malin Génie va rendre présente, va convoquer la possibilité d’une folie totale, d’un affolement total que je ne saurais maîtriser puisqu’il m’est infligé — par hypothèse — et que je n’en suis plus responsable ; affolement total, c’est-à-dire d’une folie qui ne sera plus seulement un désordre du corps, de l’objet, du corps-objet hors des frontières de la res cogitans, hors de la cité policée et rassurée de la subjectivité pensante, mais d’une folie qui introduira la subversion dans la pensée pure, dans ses objets purement intelligibles, dans le champ des idées claires et distinctes, dans le domaine des vérités mathématiques qui échappaient au doute naturel.
Cette fois la folie, l’extravagance n’épargne plus rien »


Jacques Derrida, Cogito et histoire de la folie, in L’écriture et la différence, p. 81-82

À l’occasion de la représentation au Théâtre de l’Éclat de Pont-Audemer de La pensée, de Leonid Andreïev, traduction, adaptation, conception et jeu par Olivier Werner, un brunch suivi d'un atelier philosophie pour adultes consacré à la question du sens de (l’histoire de) la folie et de (l’histoire de) la rationalité a lieu le dimanche 24 janvier 2016, de 10h30 à 13h30, au Théâtre de l’Éclat de Pont-Audemer.

Propositions de lectures
Érasme, Éloge de la folie.
Textes du dialogue entre Michel Foucault (Folie et Déraison. Histoire de la folie à l’âge classique, notamment chapitre 2 : Le grand renfermement, p. 56-58 ; et Mon corps, ce papier, ce feu, publié en annexe de l’Histoire de la folie et repris dans Dits et écrits, tome 1 : 1954-1975, p. 245-268) et Jacques Derrida (Cogito et histoire de la folie, publié dans L’écriture et la différence, p. 51-96) sur le sens de la folie dans la première des Méditations métaphysiques de René Descartes.
Sébastien Buckinx, Descartes entre Foucault et Derrida : La folie dans la Première Méditation.
Pierre Macherey, Querelles cartésiennes, chapitre 2 : Le débat Foucault-Derrida autour de l’argument de la folie et du rêve.
Monique David-Mesnard, La folie dans la raison pure : Kant lecteur de Swedenborg.