Les autres philosophes | Philosophie pour enfants ou adultes: Qu'est-ce donc que le temps ?

Qu'est-ce donc que le temps ?

Qu’est-ce donc que le temps ? Quel est l’être du temps ? Comment l’être du temps est-il im/pensé, dans notre « représentation » du temps ? Quelle est notre représentation (de l’être) du temps ? Comment (ce qu’est) le temps se présente-t-il, à présent, au cours de l’histoire philosophique ou métaphysique du concept de temps ?

Premier temps. Temps et Durée
Que signifie la conception et la représentation du temps comme ordre de la succession des instants selon l’antérieur et le postérieur, selon l’avant et l’après maintenant ? Comment et pourquoi différencier le temps de l'heure ? Comment le temps est-il représenté comme quantité ? Comment cette représentation du temps est-elle un calcul, consistant à le dé/nombrer, le dé/compter, à computer des quantités de temps, c’est-à-dire des quantités d’intervalles ou d’espaces de temps ? « Comment donc mesurer le temps, si ce n’est par certains espaces ? Ces distinctions des temps simples, doubles, triples ou égaux, qu’est-ce d’autre que des espaces de temps ? Quel espace est donc pour nous la mesure du temps qui passe ? », demande déjà, encore et toujours Augustin. Comment penser le temps autrement que comme (de) l’espace ? Comment penser le temps autrement que comme une ligne ? Et pourquoi ? Deleuze : « TROISIÈME RÈGLE : Poser les problèmes, et les résoudre, en fonction du temps plutôt que de l’espace. » Que veut dire la troisième des nouvelles règles de la méthode bergsonienne ? Penser en termes de durée, qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’est-ce que ça voudra dire ?


« Voici en effet ce qu’est le temps : le nombre du mouvement selon l’antérieur et le postérieur
(τοῦτο γάρ ἐστιν ὁ χρόνος, ἀριθμὸς κινήσεως κατὰ τό πρότερον καὶ ὕστερον). »

Aristote
Physique Δ 11, 219 b 1


« L’espace est la matière avec laquelle l’esprit construit le nombre, le milieu où l’esprit le place. »

Henri Bergson
Essai sur les données immédiates de la conscience, chapitre II, p. 63


Second temps. Mémoire et Perception
Quelle présence préalable du temps, quel autre concept de temps la représentation mathématique ou géo-métrique du temps présuppose-t-elle déjà ? Comment le passé, le présent et l’avenir sont-ils présents ? À quoi et par quoi sont-ils présents ? Quelle relation y a-t-il entre le temps et l’âme ? Qu’est-ce que l’attention, par laquelle ce qui est m’est présent et par laquelle je suis présent à ce qui est et à moi-même ? Qu’est-ce que la mémoire ? Qu’entendons-nous par mémoire, mémorisation et remémoration ? En quel sens la mémoire « retient »-elle le passé ? Au sens où la mémoire retient le passé de disparaître, retient le souvenir présent du passé, ou bien au sens où la mémoire retient le passé dans le passé, retient le retour au présent du passé, l’y maintient et maintient le « maintenant » présent, retient le passé de se (re)présenter, par tout ce qui, à présent, le rappelle du passé au présent ?


« Qu’est-ce donc que le temps ? Si personne ne m'interroge, je le sais; si je veux répondre à cette question, je l’ignore. Je dis néanmoins en toute confiance savoir que, si rien ne passait le temps passé ne serait pas, si rien n’advenait, le temps à venir ne serait pas, et si rien n’était, le temps présent ne serait pas.
Ces deux temps par conséquent, le passé et l’avenir, comment sont-ils, alors que le passé n’est plus et que l'avenir n’est pas encore ? Quant au présent, s’il était toujours présent sans fuir dans le passé, il ne serait plus le temps; il serait l’éternité. Donc si le présent, étant du temps, pour cette raison, qu’il passe dans le passé, la façon dont nous disons cet être, dont la cause, qu’il soit, est celle-ci, qu’il ne sera pas, il va sans dire que nous ne disons pas vraiment le temps être, si ce n’est en ce qu’il tend à ne pas être. »

Augustin d'Hippone
Confessions, Livre XI, chapitre 14 (17)


Troisième temps. Être et Temps
Qu’est-ce donc que le temps ? « Le » temps ? Lequel ? Le (temps) passé, le (temps) présent, le (temps) futur ? Quel est l’être du (temps) passé, du (temps) présent et du (temps) futur ? De ce que le passé et l’avenir ne sont pas (présents) comme le présent l’est, dois-je en conclure qu’ils ne sont pas ? Pourquoi est-ce que je pense négativement le temps (passé et avenir), comme n’étant déjà plus et comme n’étant pas encore, comme du non-être ? Le temps « est »-il, relativement à l’être, du négatif ? Devenir, cela signifie-t-il (encore), au fond, ne pas encore être, n’être déjà plus, c’est-à-dire ne pas être ?
D’où vient que je pose la question de l’être du temps au présent et que je parle (de l’être) du passé et (de l’être) de l’avenir au présent ? Comment le présent est-il au centre de notre représentation du temps, (de la présence) du passé, (de la présence) du présent et (de la présence) de l'avenir ? Et pourquoi ?...
Est-ce que le temps fuit ? Le temps est-il passage au passé ou entrée en présence ? Est-il disparition ou création et conservation ? Est-il anéantissement ou être ?
En quel sens le temps n’« est »-il pas l’être et en quel sens « est »-il l’être lui-même ? Comment la question (de l’être) du temps va-t-elle remettre en question le sens de l’être ?


Lectures philosophiques choisies
Aristote, Physique, livre Δ (IV), chapitres 10 à 14
Victor Goldschmidt, Le système stoïcien et l’idée de temps
Saint Augustin, Confessions, livre XI, chapitres 13 à 31
Rory Fox, Time and Eternity in Mid-Thirteenth-Century Thought
Pasquale Porro (Ed.), The Medieval Concept of Time: The Scholastic Debate and its Reception in Early Modern Philosophy
John Marenbon, Le temps, l’éternité et la prescience de Boèce à Thomas d’Aquin
Emmanuel Kant, Critique de la raison pure, Esthétique transcendantale, Deuxième section : Du temps, § 4 Exposition métaphysique du concept du temps, § 5 Exposition transcendantale du concept du temps, § 6 Conséquences tirées de ces concepts et § 7 Explication
Edmund Husserl, Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps
Henri Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience ; Matière et mémoire ; L'Évolution créatrice ; Durée et simultanéité ; La Pensée et le mouvant
Jorge Luis Borges, Histoire de l’éternité ; Nouvelle réfutation du temps, publié dans Autres Inquisitions, Œuvres Complètes, tome I
Gilles Deleuze, Le bergsonisme
Camille Riquier, Archéologie de Bergson. Temps et métaphysique
David Lapoujade, Puissances du temps. Versions de Bergson
Francis Wolff, Les deux concepts de temps : l'ordre et le devenir


Un atelier philosophie pour enfants consacré à la question Qu’est-ce que le temps ? a eu lieu en juillet 2009 au Musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas d’Aliermont, ainsi qu'à l’occasion de la présentation d’une exposition pour enfants consacrée au temps à la Médiathèque de Notre-Dame-de-Gravenchon en novembre 2013.
Ce questionnement est également abordé avec des élèves de 1ère du Lycée des Métiers Grieu (Rouen) en 2013 et en 2014.